Notre belle France et ses vestiges.

Notre belle France et ses vestiges.

Notre France est dotée d'un patrimoine très riche et encore méconnue. Ce forum va vous faire découvrir, lavoirs, églises, fontaines, statues, mairies, calvaires, ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ardennes et Le pays du Porcien, d'Argonne, Thiérarche

Aller en bas 
AuteurMessage
Nadya
Admin
avatar

Messages : 1553
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 44
Localisation : ARDENNES

MessageSujet: Ardennes et Le pays du Porcien, d'Argonne, Thiérarche   Mar 19 Jan - 19:45

Hierges : village frontalier et typiquement ardennais sur la route touristique des fortifications, Hierges se signale par sa situation pittoresque dans les vallées du Viroin et de la Meuse, sur un site dominé par les ruines du château fort et par l’église. Autour du village de nombreux points de vue sur le très homogène ensemble architectural, construit en pierre bleue de la région, sont également le point de départ de randonnées dans les Ardennes françaises et belges. La première maison forte est du moyen âge. Le château actuel est du XVIe siècle et a été très fortement endommagé en 1792, après avoir connu plusieurs incendies. L’église St Jean Baptiste est de 1579 et renferme de riches objets à l’intérieur, dont un maître-autel du XVIIIe siècle


Rocroi : cette belle cité possède une histoire des plus mouvementées. La bataille de Rocroi est un épisode épique de la guerre de Trente Ans, elle a fait la gloire du duc d’Enghien, prince de Condé : le circuit de la Bataille au départ du musée du même nom dans le village, permet de gagner les lieux concernés, les « rièzes », terrains humides où une flore très diversifiée a trouvé refuge. Le village, entouré de ses fortifications en étoile est vraiment spectaculaire en vue aérienne, grâce à son plan caractéristique. Il comporte plusieurs monuments de valeur, comme la halle en bois, le pavillon de Diane, et une église du XIXe siècle au riche intérieur. Les remparts ont été commencés par Henri II en 1555, puis terminés par Vauban au XVIIe siècle. Le village fait parti des petites cités de caractère de Champagne Ardenne.
http://www.otrocroi.com



Omont : ce tout petit village se distingue avec sa mairie coiffant aujourd'hui une butte cernée d'une haie d'honneur formée d'arbres centenaires. Haut lieu féodal, le village fut aussi le siège de l'une des prévôtés du comté de Rethel. Durant les guerres de religion, Henri IV avait abandonné les splendeurs renaissance du château de la Cassine pour prendre la forteresse d'Omont, occupée par les ligueurs. Depuis 1986, l'association des crêtes centrales préardennaises a décidé de ressusciter le site féodal. Un sentier balisé sinue entre les fondations et les trois fossés de défense de l'ancien château.



Signy l'Abbaye : ce gros bourg semble flotter entre l'eau et la terre, le long d'une forêt touffue. Le village est né au XIIe siècle en 1134 grâce à des cisterciens d'Igny venus fonder une abbaye dans ces lieux ravissants. Cette abbaye sera détruite en 1793 et il ne reste aujourd'hui que quelques vestiges de la période faste : un mur du cimetière, des panneaux de bois dans l'église, quelques sculptures du monastère et la croix des convers derrière l'actuelle mairie. Le village ressemble à une petite Venise où, sur la Vaux, les barques glissent entre les vieilles pierres. Au ras de l'eau défilent d'anciennes demeures, restaurées dans le respect de l'authenticité. Au sud, à découvrir le pittoresque village de Lalobbe.
http://www.signy-abbaye.fr



Vireux Molhain : le village qui occupe une position stratégique et le confluent du Viroin sont dominés par le Mont Vireux. Au IIIe siècle, une forteresse y défendait l'empire romain contre les pillards germaniques. Des traces de bas fourneaux retrouvées au bord de la Meuse, y attestent d'une activité métallurgique à l'antiquité. Les maisons canoniales bien restaurées, offrent divers aspects de l'architecture régionale : on y trouve des parties en pans de bois, rares dans cette zone. Une étroite ligne de maisons s'étire entre le mont et la Meuse, et possède une autre église datée de 1722. Sévère, sans autre ornement que le chaînage de pierre blanche de son clocher carré, elle réserve une surprise d'importance : une parure complète et un mobilier en chêne blond d'époque.
http://www.vireux-molhain.fr



Gomont : c'est un petit village très caractéristique de l'architecture du Porcien, dont les guerres successives ont laissé trop peu de témoignages. Dans cette région, la construction impose toute la noblesse de la pierre appareillée, et les fermes ont des allures de châteaux. Les belles vues qu'offrent la cité sur les capricieux méandres de l'Aisne laissent penser que cette rivière a déjà trouver ici sa vocation et ses préférences. La rue qui conduit à l'église est bordée de portails monumentaux, ornée de délicates ferronneries. La façade de l'église est très simple mais la flèche du clocher est un joli travail de couverture en ardoise. La mairie et l'école sont installées dans les restes de l'ancien château.



Hargnies : ce village se présente d'abord sous la forme d'une immense place herbue, plantée de très grands marronniers. Serrées autour, les maisons régulières et austères sont encore parfois entièrement revêtues de schiste violet. Les rues aimablement fleuries se jouent des déclivités du terrain : la rigole centrale parfois cimentée, demeure. Des murs irréguliers dans les ruelles séparent les jardins, les toits d'ardoise dégringolent doucement, changeant sous la lumière. L'église au clocher carré a un porche de bois et un bouleau est accroché à ses pierres.
http://www.hargnies08.fr



Montcornet en Ardenne (Photo et Texte Miguel Bravo) : ce petit bourg, dans un environnement pastoral et boisé, a été le siège d’un marquisat qui comprenait jusqu’à 16 châteaux et maisons fortes pour 42 communes. Le château, exemple de l’architecture militaire féodale, est une forteresse dont l’origine remonte au XIe siècle. Les vestiges visibles aujourd’hui sont ceux du XVe siècle. Il est construit sur un éperon rocheux. C’est un véritable catalogue de l’architecture défensive du XVe siècle. Les principaux éléments conservés sont le châtelet d’entrée, avant-cour fortifiée, le donjon, la basse-cour et les tours circulaires. L’église paroissiale du village date du XIXe siècle.
http://www.montcornet08.com



Mesmont : typiques de la région, les façades en torchis et pans de bois sont nombreuses mais la brique et la pierre ont longtemps servi à la construction de nombreux édifices, surtout à la fin du XVIIe siècle. Inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, le château est situé au sud du village. Ceint de larges douves qu'enjambe un vieux pont, le château occupe le fond d'un parc. Les rues sinueuses se déploient jusqu'à l'église du Xe siècle. Celle-ci occupe le centre d'une place verdoyante au coeur du village. Parmi les maisons du bourg, on notera pour certaines, des écailles de bois ou des ardoises qui protègent les façades. De même, le long du ruisseau qui traverse le village, le lavoir qui date de 1741 et l'ancien moulin agrémenteront la visite du village.



Launois s/Vence : la vocation touristique de ce village remonte à une vingtaine d'années, période à laquelle fut sauvé de la destruction son ancien relais de poste. Situé à la croisée des chemins de deux axes commerciaux, ce relais de poste se dota de bâtiments immenses, édifiés dans la pierre dorée du pays et couverts d'ardoises bleutées. Formant un vaste quadrilatère encadrant une cour, la halle aux diligences et les immenses écuries, le grenier à grain et les réserves à foin côtoient une laiterie, un poulailler, une maréchalerie et une splendide cave à cidre voûtée. A l'autre extrémité du village, s'élève l'église St Etienne bâtie au XIIIe siècle lorsque la paroisse dépendait de l'abbatiale de Mouzon. Remaniée par la suite, elle fut fortifiée aux XVIe et XVIIe siècles. Sur la place qui fait face s'élevaient autrefois les halles marchandes.
http://www.launoissurvence.com



Buzancy : la belle pierre dorée des Ardennes prête aux constructions du village la chaleur d'un soleil qui s'attarde. Bien plantée sur une petite butte, l'église a toute la rigueur et l'élégance de la fin du XIIIe siècle. Nobles et bien construites, les maisons du bourg gardent le reflet du temps de travail bien fait et du plaisir de vivre qui fut celui où l'on bâtissait les châteaux. Conscientes de leur rôle d'architecture d'accompagnement, elles évoquent aussi l'aimable sagesse et le charme tranquille d'une civilisation bourgeoise des XVIIe - XVIIIe siècles



Wasigny : ce très attachant village existe depuis le VIIIe siècle. Dès le XIIe siècle, on y affranchissait tout homme servile venant s'y fixer. A vocation agricole, il occupe un site très humide dans la vallée de la Vaux. Au bord de l'eau, on peut voir un château qui fut fortifié, dont il reste un logis du XVIIIe siècle et un élégant clocher-porche plus ancien coiffé d'un dôme à lanternon, couvert d'ardoise. De belles fermes sont construites à la mode de Thiérache, à colombage, torchis et toits débordants. Toute une rue longe le bord de l'eau avec des jardinets. La vallée étant très étroite, l'église au clocher couvert d'ardoise et la halle sur piliers du XVIIe siècle ont été érigées chacune sur le sommet d'une butte. Elles ont séparées par la grand-place.



Divisé en trois petites régions, le département des Ardennes est un territoire limitrophe de la Belgique, maintes fois conquis et reconquis à travers les différentes batailles. Au Nord entre Thiérache et Ardenne, se trouvent le massif et la forêt, au centre les crêtes et les zones de culture et d'élevage, et au sud vers les régions d'Argonne et du Porcien, la craie et la plaine céréalière.

La forme bizarre du département témoigne de l’assemblage de terres hétérogènes : au vieux noyau champenois du royaume de France limité par la Meuse sont adjointes les terres de la principauté de Sedan, d’autres dépendant du duché du Luxembourg et de la principauté de Liège et des Pays-Bas (pointe de Givet).

Sites à découvrir :
http://www.pays-rethelois.com
http://www.sud-ardennes-tourisme.com

_________________
Bonjour Invité, contente de te voire sur Notre belle France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notrebellefrance.forumactif.org
 
Ardennes et Le pays du Porcien, d'Argonne, Thiérarche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 00 - Pays d'Argonne (Départements 08+51+55)
» Belgique - Tourisme au plat pays
» tiger 2 ardennes 1944
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» La Maison du Père Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre belle France et ses vestiges. :: Champagne-Ardenne :: Ardennes (08) :: Ardennes en générale-
Sauter vers: